Fondation Recherches 3R - Page d'accueil
Actualités


 

de | fr | en   Imprimer

Actualités

Clôture d’un projet (septembre 2018)
Validation d’un nouveau procédé cellulaire pour l’analyse in vitro de la fonction thyroïdienne.
Dr Gerasimos Sykiotis, Service d'Endocrinologie, Diabétologie et Métabolisme, CHUV, Lausanne
La recherche sur les différents mécanismes provoquant les maladies de la thyroïde fait principalement appel à des souris et des rats pour l’expérimentation. Le projet avait pour but de mettre au point un système de cellules thyroïdiennes (follicules) in vitro permettant de mener les recherches concernées sans expérience sur les animaux. Ces systèmes cellulaires (follicules), unités fonctionnelles de la thyroïde, possèdent une organisation structurelle complexe et sont soumis à des mécanismes de contrôle compliqués.
L’équipe de chercheurs a réussi, grâce à une collaboration internationale, à cultiver in vitro de tels groupes cellulaires actifs et à démontrer que ceux-ci étaient à même de produire des hormones thyroïdiennes réellement fonctionnelles. Cela ouvre la voie à de plus amples analyses in vitro sur les pathologies thyroïdiennes en évitant de recourir aux expériences sur animaux (ou du moins en en réduisant le nombre).
projet 146-15

Clôture d’un projet (septembre 2018)
Développement d’un nouveau modèle tridimensionnel de culture cellulaire pour l’étude des interactions cellulaires en cas de croissance invasive et destructrice de cellules colorectales cancéreuses.
Prof. Curzio Rüegg, Faculté des Sciences, Département de Médecine, Université de Fribourg
L’étude de la biologie du cancer colorectal met l’accent sur l’interaction entre les cellules cancéreuses et les cellules saines de l’organisme, telles les cellules des vaisseaux sanguins, les cellules du tissu conjonctif ou les cellules immunitaires. Ces interactions sont déterminantes dans les mécanismes de diffusion de la maladie. Il est difficile de simuler ces interactions cellulaires complexes par des expériences in vitro, d’où le recours à l’expérimentation animale.
Pour réduire, voire éviter, les expériences sur animaux à l’avenir, les auteurs du projet proposent un nouveau modèle in vitro tridimensionnel, semblable aux organes et permettant des analyses approfondies in vitro des mécanismes intercellulaires concernés.
De premières données prometteuses ont été obtenues et validées avec des cellules des vaisseaux sanguins et des cellules du tissu conjonctif impliquées et un organoïde a également été créé. Il a été établi que le nouveau modèle in vitro rendait possible l’évaluation quantitative in vitro du risque d’apparition de métastases.
projet 144-15

Clôture d’un projet (septembre 2018)
Modèle pulmonaire sur puce pour l’étude in vitro des inflammations pulmonaires
Prof. Olivier Guenat, ARTORG Center, Lung Regeneration Tech, Université de Berne
Différents types de lésions pulmonaires, formes de pneumonie et d’œdèmes pulmonaires concomitants figurent parmi les pathologies fréquentes en médecine humaine avec, souvent, une issue fatale. Les protocoles expérimentaux de la recherche sur la pathophysiologie de ces maladies et sur de nouvelles thérapies reposent généralement sur des expériences entraînant de lourdes contraintes pour les animaux.
Le projet a pour but de développer un nouveau système in vitro permettant de simuler ces pathologies à l’aide d’une technologie sur puce dite « lung-on-a-chip » (LOAC). La prise en compte des paramètres inflammatoires déterminants élève la complexité de ce système multicellulaire in vitro. Les auteurs du projet ont atteint leurs objectifs de recherche fondamentaux. En outre, les composantes inflammatoires jouant un rôle important dans ces pathologies ont pu être intégrées dans le système LOAC, ce qui lui confère une pertinence particulièrement élevée dans la réalisation d’études in vitro dans ce domaine.
projet 143-15

Clôture d’un projet (septembre 2018)
Développement d’un nouveau test d’efficacité in vitro de la vaccination contre le Clostridium chauvoei: remplacement du test d’efficacité sur les cochons d’Inde
Prof. Joachim Frey, Institut de Bactériologie Vétérinaire, Université de Berne
Le charbon est une maladie infectieuse grave, accompagnée de fièvre, chez les bovins et les ovins qui est provoquée par la bactérie Clostridium chauvoei. La maladie est extrêmement douloureuse et conduit rapidement à la mort des animaux. En raison de l’évolution létale fulgurante de la maladie, les thérapies sont souvent inefficaces. La vaccination représente la mesure prophylactique la plus efficace pour les animaux. Les tests d’efficacité des vaccins sont effectués sur des cochons d’Inde, soumis ainsi à un grand stress et à de fortes douleurs.
Le projet avait pour but de développer un test in vitro efficace susceptible de remplacer le test in vivo sur les cochons d’Inde. Le Prof. Frey et son équipe ont réussi à mettre au point un tel test in vitro qui permettra de renoncer aux tests sur les cochons d’Inde.
projet 136-13

Clôture d’un projet (mai 2018)
Elaboration d’un nouveau modèle mathématique permettant de prévoir l’impact de substances chimiques sur la croissance des poissons
Prof. Kristin Schirmer, EAWAG, Dübendorf
Pour analyser les effets indésirables possibles de substances chimiques sur la croissance biologique d’organismes et pour mesurer la toxicité potentielle de nouvelles substances chimiques utilisées dans l’industrie et dans les ménages, des centaines de milliers de poissons subissent chaque année des contraintes dans des expériences.
Se fondant sur une vaste banque de données de tests de la toxicité biologique saisies in vitro sur des cellules de tels poissons, le projet a abouti au développement, d’un nouveau modèle mathématique assisté par ordinateur grâce auquel de tels tests pourront être menés informatiquement. En outre, le modèle doit permettre de prévoir les possibles facteurs inhibant la croissance des embryons de poissons, paramètre éprouvé de mesure des dommages environnementaux.
projet 145-15

Clôture d’un projet (mai 2018)
Validation de la pluripotence des cellules souches humaines au moyen d’un nouveau système de culture fondé sur un bioréacteur
Prof. Christian de Geyter, Département de biomédecine, Hôpital universitaire de Bâle
Une fois que des cellules souches issues de tissus de donneurs ont été isolées (ou multipliées), il faut vérifier si ces cellules possèdent toujours la propriété spécifique des cellules souches de se différencier en différents types de tissus (pluripotentialité). De telles analyses de la multipotentialité des cellules souches sont généralement effectuées sur des souris nues (souris sans système immunitaire fonctionnel) selon les directives internationales en vigueur.
L’équipe de chercheurs du Prof. de Geyter a réussi à développer un nouveau système de culture perfusé en 3D basé sur un bioréacteur qui permet d’analyser in vitro si les cellules souches concernées sont réellement capables de produire les trois feuillets embryonnaires.
projet 142-14

Clôture d’un projet (décembre 2017)
Nouveau système tridimensionnel dynamique in vitro à base de cellules humaines permettant de simuler l’artériosclérose en laboratoire
Dr Benedikt Weber, Centre de médecine régénérative, Université de Zurich.
Les maladies cardiovasculaires représentent la cause de mortalité la plus fréquente chez l’être humain dans l’hémisphère occidental. Elles trouvent généralement leur origine dans des lésions des parois des vaisseaux artériels, soit les plaques athérosclérotiques. La recherche sur l’apparition de ces maladies en vue du développement et de l’analyse de nouveaux médicaments destinés à freiner/stabiliser, voire les guérir, fait appel aujourd’hui à différents modèles animaux.
Les chercheurs ont réussi à développer un système de culture cellulaire tridimensionnel en utilisant du matériel cellulaire humain issu de plaques athérosclérothiques (et recueilli parmi le matériel résiduel d’interventions chirurgicales cardiaques et vasculaires). Ce système intègre toute la variété des cellules impliquées dans ces maladies. Il imite les pulsations des vaisseaux sanguins pour simuler les forces biomécaniques intervenant dans l’apparition de la maladie. Grâce à ce système, ce secteur important de la recherche dispose d’un nouvel « outil » biologique permettant d’éviter de nombreuses expériences sur animaux.
projet 135-13
Informations pour requérants et responsables de projets

Délai de dépôt

Priorités

Marche à suivre pour déposer une esquisse de projet

Marche à suivre pour déposer la description détaillée du projet de recherche

Formulaire pour esquisses de projet (Word)

Formulaire de demande d'allocation (Word)

Rapport (Word)

Directives pour l'octroi d'allocations de recherche

Adresses

Nouvelles 3R supplémentaires


European Consensus Platform for 3R Alternatives to Animal Experimentation


UK National Centre for the Replacement, Refinement and Reduction of Animals in Research


The global clearinghouse for information on alternatives to animal testing


Non-animal Methods for Toxicity Testing


The European Partnership for Alternative Approaches to Animal Testing



TOP